Les sources d’infiltrations d’eau par les murs

Du haut vers le bas, c’est le trajet classique d’une infiltration. Mais dans le cas des murs, le sens peut être horizontal voire du bas vers le haut.

Les fissures

Le sol sur lequel est construit un bâtiment n’est jamais stable. Il réagit en fonction :

  • de l’activité sismique
  • de la pente éventuelle
  • de la pression de l’eau (nappe phréatique, alternance pluie/sécheresse)
  • de la température (gel/dégel)
  • de la masse du bâtiment lui-même
  • de la végétation (racines, …)
  • de l’activité humaine (mines, galeries, trafic, routier, …)
  • etc

La liste est loin d’être exhaustive. A cela, il faut ajouter l’action du vent et les lois de la pesanteur. Bref, les sollicitations que subit un bâtiment rendent l’apparition de fissures parfaitement inéluctables.

Mais si certaines sont anodines, d’autres sont dangereuses et doivent être surveillées de près car elles concernent la stabilité même du bâtiment.

Fissure d'un mur extérieur

Fissure d’un mur extérieur

Si les fissures les plus courantes ne concernent que l’enduit

Il s’agit, par exemple, du faïençage qui dessine un maillage de microfissures à la surface de l’enduit.

D’autres, un peu plus larges, se développent sans suivre de lignes précises et peuvent se ramifier, à la manière d’un cours d’eau et de ses affluents. Ces manifestations sont généralement bénignes.

Dans les 2 cas, un ravalement soigné remet en valeur la façade ; vérifiez toutefois que l’adhérence de l’enduit n’est pas atteinte en procédant à des sondages locaux à l’aide d’un maillet. Si les coups rendent un son creux, l’enduit est décollé. Il doit être piqué au marteau et au burin.

Cela fait, il vous sera facile de vérifier si la fissure ne concerne que l’enduit ou si elle se prolonge dans toute l’épaisseur du mur. Lorsqu’il ne s’agit que d’un problème d’enduit, refaites-le à l’identique.

Notez toutefois que ces fissures de surface affectent peu la maçonnerie en général et sont rarement à l’origine d’infiltrations.

Si la fissure concerne toute l’épaisseur d’un mur

Lorsque la fissure concerne toute l’épaisseur d’un mur, il en va tout autrement.

Ces désordres suivent généralement des lignes droites, horizontales ou verticales, avec des changements de direction le long de l’appareillage des moellons.

La fissure est visible de l’extérieur et se retrouve sur l’enduit intérieur.

2 cas peuvent se présenter selon que la fissure est stabilisée ou ne l’est pas. Pour le savoir, la mise en place d’un témoin est nécessaire :

  • une fissure stabilisée ou à évolution lente ne présente pas de danger particulier, vous pouvez la reboucher sans difficulté à l’aide d’un mastic
  • en revanche, si le témoin signale une évolution rapide, faites appel à un professionnel

En effet, reboucher de telles fissures n’est qu’un pis-aller. Elles apparaîtront de nouveau ; il faut donc traiter leur origine, comme par exemple un affaissement du sol ou une modification des reprises de charges du bâtiment suite à des aménagements. Une expertise est alors indispensable.

Fissure d'une façade

Fissure d’une façade

Ruissellements, éclaboussures, murs poreux

Ruissellements

Les enduits modernes, à base de ciment, ou les revêtements plastiques épais sont imperméables à l’eau.

En revanche, les enduits traditionnels, à base de chaux ou d’argile sont de véritables éponges et doivent impérativement être protégés contre les projections d’eau.

Toutefois, quelle que soit sa nature, aucun enduit n’est conçu pour supporter le ruissellement permanent provoqué par des gouttières en mauvais état ou les éclaboussures d’un bord de rue passante.

L’eau finit par pénétrer et s’infiltrer entre l’enduit et la maçonnerie qui conduit inévitablement au décollement du premier. Le réparer localement ne sera pas d’une grande utilité si vous ne corrigez pas la cause.

Vous devez donc maintenir vos gouttières en parfait état.

Éclaboussures

Dans le cas d’éclaboussures, à moins de pouvoir interdire la circulation devant chez vous, le revêtement imperméabilisant est une parade efficace.

Il s’agit d’un liquide incolore qui ne modifie pas l’aspect de la façade, mais la rend étanche à l’eau, sans l’empêcher de “respirer”.

En effet, une maçonnerie en bon état est toujours en équilibre entre l’air extérieur et l’humidité intérieure du mur afin de permettre à celle-ci de s’évacuer dans de bonnes conditions.

C’est pour cette raison que le revêtement d’imperméabilisation utilisé doit être “microporeux”.

Application d'un imperméabilisant

Application d’un imperméabilisant

Murs poreux

Cet imperméabilisant est également valable pour les maçonneries anciennes, appareillées en pierre, souvent humides sans la présence de fissures réellement établies.

La maçonnerie n’étant pas homogène, l’humidité s’infiltre facilement par les joints et les pierres elles-mêmes lorsque celles-ci sont poreuses.

L’application d’un imperméabilisant permet alors de protéger le mur depuis l’extérieur et donc de l’assainir efficacement. Il permet aussi de retarder l’encrassement de la façade dans un milieu agressif : en ville, les polluants sont colportés par l’humidité, tachent les surfaces en profondeur et peuvent détruire la structure des pierres.

Ajouter un commentaire