3 types de peinture pour voiture

Une peinture est une suspension de poudres colorées et insolubles, dans un liant en solution dans un mélange de solvants donnant après application un film teinté opaque qui assure un certain degré de brillance.

Les peintures ont un double rôle :

  • assurer, après les traitements de surface, la protection des tôles contre la corrosion
  • donner aux carrosseries un aspect agréable

Pour les voitures, il existe 3 types de peinture qui sont :

  • les peintures cellulosiques
  • les peintures glycérophtaliques séchage “air”
  • les peintures acryliques

Peintures cellulosiques

Elles sèchent très rapidement par évaporation des solvants.

Particularités d’application

Le résultat final sera amélioré par un dépolissage au savon et au papier abrasif 600 avant l’application de la couche finale (ou voile de tension) constituée par :

  • 15% de peinture
  • 85% de diluant (viscosité 13 secondes)

La viscosité se mesure en secondes. C’est le temps d’écoulement de 100 cm3 de peinture diluée, à la température de 20°C dans un orifice calibré.

Prenez soin de rincer et d’essuyer avant application de la couche finale.

Peinture cellulosique

Peinture cellulosique

Pour obtenir le brillant final, il faut polir et lustrer la laque à la main ou à la machine ; le polissage s’effectue avec une pâte abrasive, le lustrage avec un liquide dégraissant.

Avec les teintes métallisées particulièrement, il faut repeindre l’élément entier à moins que la forme ou la conception de celui-ci (moulures, listels) ne permettent le traitement que d’une partie de l’élément.

Une atmosphère humide est défavorable au pistolage de la peinture cellulosique : elle provoque le blanchissement de la peinture. On peut y remédier en utilisant un diluant antivoile.

Inconvénients des laques cellulosiques

Les laques cellulosiques :

  • se rayent facilement
  • se ternissent dans le temps
  • ont une stabilité de teinte médiocre

De plus, leur application est longue ; on ne peut l’utiliser que sur une peinture glycérophtalique.

Les peintures glycérophtaliques séchage “air”

Particularités

Les peintures glycérophtaliques appelées également “peintures à brillant direct” ont permis de diminuer les temps de main d’oeuvre par suppression du polissage et du lustrage.

En revanche, leur application doit se faire en local hors poussière chauffé pour réduire les temps de séchage.

Ces peintures possèdent un très bon pouvoir garnissant et une bonne souplesse. Le pistolage doit se faire à la température ambiante de 20°C après réglage de la viscosité.

La dureté optimale des peintures glycérophtaliques à séchage air n’est obtenue qu’un mois environ après application.

Inconvénients des laques glycérophtaliques à séchage “air” rapide

  • Il est difficile de rattraper immédiatement un défaut d’application (coulures)
  • Elles sont incompatibles avec les laques acryliques
  • Leur temps de mise hors poussière est long ; c’est-à-dire le délai au bout duquel les poussières ne collent plus à la couche de peinture

On doit donc prendre de grandes précautions (soin et propreté) pour obtenir un résultat satisfaisant.

Les peintures acryliques

Particularités

A la différence des peintures cellulosiques et des peintures glycérophtaliques qui sèchent par évaporation de leur solvant, les résines acryliques durcissent par polymérisation des esters de l’acide acrylique dérivé de l’éthylène.

Par rapport aux autres types de peinture, elles offrent plusieurs avantages :

  • une plus grande dureté
  • une meilleure stabilité de teinte
  • une meilleure conservation du brillant
  • une facilité de rattrapage des petits défauts de surface
Peinture acrylique

Peinture acrylique

Les peintures acryliques à séchage “air” pour réparation

Leur principal avantage réside dans un temps de durcissement qui est très court :

  • hors poussière : 5 mn
  • sec au toucher : 10 mn
  • manipulable : 1 h 30 mn

De plus, il n’est pas indispensable de posséder une installation hors poussière pour l’application de ces produits.

Les peintures acryliques à séchage “air” pour réparation peuvent être utilisées sur des fonds glycérophtaliques et acryliques, cuits au four ou aux infrarouges, mais sont compatibles avec des fonds glycérophtaliques à séchage “air” ou les fonds nitrucellulosiques.

Attention : il est impératif de respecter les délais d’évaporation des solvants entre chaque couche.

Un commentaire

Ajouter un commentaire