3 méthodes de réparation de la carrosserie

La carrosserie peut être fabriquée en plastiques. Ces plastiques peuvent être d’origine organique ou minérale ; on les classe en 2 groupes principaux : les thermoplastiques et les thermodurcissables.

La réparation de la carrosserie dépend donc sa matière.

Réparation à froid

Les polyesters

Le polyester est un vernis artificiel qui se solidifie par polymérisation. Le durcissement obtenu sous l’action d’un catalyseur lui confère des propriétés mécaniques exceptionnelles.

Après polymérisation et catalyse totales, un polyester armé à 45% de fibre de verre peut offrir une résistance à la traction variant de 2000 à 3000 kgf / cm².

Précautions à prendre lors de l’utilisation de polyester

Par mesure de sécurité, il est conseillé de se protéger les yeux et les voies respiratoires : il faut bien aérer le lieu de travail.

Prenez soin d’enlever la résine ou le durcisseur qui pourrait se trouver sur la peau, les vêtements et les sur les outils. Pour cela, utilisez d’abord du diluant et frottez ensuite avec du savon et rincez. Faute de quoi, un contact prolongé avec la peau peut causer une dermatose avec rougeurs et irritations.

Il existe 2 grandes catégories de mastic polyester :

  • le mastic polyester mélangé à des poudres métalliques
  • le mastic polyester à base de fibre de verre

Le mastic polyester mélangé à des poudres métalliques

C’est un mastic polyester qui permet de petites réparations et que l’on utilise couramment dans les ateliers de carrosserie. C’est une résine mélangée à des poudres métalliques.

Ce produit est surtout commercialisé sous les marques “Sintofer” et “Cosmofer”. Il faut les utiliser en grande quantité, un peu à la façon d’un plâtrier. Ils ne sont pas faits pour reboucher des défauts très profonds ou de trop grande surface.

Évitez de les faire subir des passages dans des cabines de peinture à haute température. Un décollement du produit serait à craindre.

Mastic Sintofer

Mastic Sintofer

Le mastic polyester à base de fibre de verre

Celui-ci convient en revanche pour des réparations plus importantes. Son pouvoir de chargement est fait de la présence de la fibre de verre et est très satisfaisant, sa masse même épaisse offre une bonne robustesse.

Réparation d’une carrosserie tôle avec une résine polyester

N’utilisez jamais le produit de réparation sur des surfaces humides, chaudes ou froides. L’humidité ou les températures trop basses sont les 2 principaux ennemis du polyester.

Il est primordial de nettoyer et dégraisser parfaitement la tôle. Appliquer du polyester sur de la rouille ou de la peinture craquelée conduirait à la formation rapide de cloques et de fissures. La rouille continuerait à progresser sur le métal et finirait par enlever toute adhérence du produit.

Préparation des surfaces

La meilleure méthode consiste à disquer la surface à réparer. On utilise le disque abrasif portant le numéro 16 ou 24, ce qui détermine la grosseur du grain : des rayures profondes sur la tôle favorisent l’accrochage mécanique de la résine polyester.

Si vous ne possédez pas de disqueuse, utilisez la toile émeri gros grain et frottez fort sur la tôle pour bien la marquer.

L’application des mastics non polyester

Lorsque les défauts de surface ne peuvent être masqués par l’apprêt, mais qu’ils sont insuffisants pour justifier l’utilisation d’un mastic non polyester, on utilise les mastics traditionnels.

Il s’agit :

  • des mastics nitrocellulosiques
  • des mastic glycérophtaliques à séchage “air”

Ce genre de mastic ne doit pas être considéré comme du plâtre : il doit être appliqué en couches minces au couteau, en observant un temps de séchage suffisant entre chaque couche si l’opération doit se répéter.

Le mastic nitrocellulosique est le plus employé du fait de sa facilité d’emploi et de sa rapidité de séchage. On l’utilise avec précaution sur les fonds glycérophtaliques séchant à l’air car des fissures peuvent apparaître à la limite de contact entre le mastic et la peinture. Dans ce cas, on laisse sécher et on ponce les frisures.

Un exemple de mastic nitrocellulosique

Un exemple de mastic nitrocellulosique

Les mastics glycérophtaliques “air” sèchent très lentement (plusieurs heures), leur utilisation est donc très limitée. Poncez ensuite les mastics et recouvrez-les d’une couche d’apprêt.

Petites réparations des carrosseries en stratifié

Éraflures

Ces défauts n’intéressant que la surface de la pièce en stratifié :

  • poncez la zone endommagée en élargissant les sillons pour former un chanfrein très ouvert
  • rebouchez ensuite avec du mastic polyester
  • après durcissement, poncez puis repeignez

Pour utiliser le mastic polyester, mélangez 3% de durcisseur à la quantité de mastic nécessaire à la retouche. Le mastic polyester se conserve environ 10 minutes, la pièce est manipulable environ 1 heure après l’application.

Préparation du mélange

  • comme pour la peinture, remuez le produit dans sa boîte en partant du fond
  • une fois que le produit semble homogène, prenez la quantité nécessaire et transférez-la dans le couvercle de la boîte

En effet, pour faciliter le travail, les fabricants fournissent généralement un petit bac de plastique pour la préparation du produit.

Il faut ajouter à la résine polyester ainsi déposée dans le couvercle, un durcisseur qui se trouve dans un tube joint à l’emballage. Les proportions à respecter sont indiquées par le fabricant.

Remuez l’ensemble en utilisant une spatule ou un couteau à mastic souple. Inutile de “battre” le mélange, vous risqueriez d’emprisonner des bulles et des petits trous de la grosseur d’une tête d’épingles apparaîtraient après application.

Nota : si à la fin de la réparation, il vous reste du produit préparé, ne le transvasez pas dans sa boîte d’origine : il durcirait le produit non préparé.

De plus, ne le jetez jamais dans un corbeille à papier tant qu’il n’est pas dur. En effet, le produit dans son état pâteux dégage une chaleur qui peut enflammer du papier.

Application du mastic

Application du mastic

Réparation de la surface

  • enduisez la surface à réparer de produit préparé avec un couteau à mastic
  • étalez le produit en fine couche sur la tôle nue ; cette opération peut être considérée comme une couche d’accrochage (une couche épaisse aurait tendance à présenter des défectuosités)
  • reconstituez ensuite le profil de l’endroit endommagé en couches successives ; l’étalement du produit doit toujours être fait dans le même sens
  • lorsque l’endroit réparé est conforme à l’ensemble de la pièce, laissez sécher et durcir le produit avant toute intervention de finition

 

Un commentaire

  1. lemia

Ajouter un commentaire