Comment stopper les remontées capillaires

Il existe plusieurs méthodes pour éliminer les remontées d’humidité à l’intérieur d’un mur dans un bâtiment existant.

On peut citer 4 méthodes :

  • le traitement par injection
  • le traitement par gravité
  • le traitement par assécheurs
  • la réalisation d’un drainage

Traitement par injection

Le principe de mise en oeuvre est comparable au traitement par gravité.

Le produit est injecté sous pression à l’aide d’un compresseur et d’un pistolet airless. Il faut donc utiliser des chevilles spéciales équipées d’un clapet antiretour.

Le traitement est rapide, mais demande des précautions de mise en œuvre afin de diffuser uniformément le produit dans l’épaisseur du mur à traiter.

Cette technique est à réserver à une intervention professionnelle.

Traitement par gravité

Dans le cadre de ce procédé, l’imperméabilisant est versé dans des godets et s’écoule en quelques minutes à quelques heures dans l’épaisseur du support, en fonction de la nature de celui-ci.

Le même produit peut être utilisé pour les 2 techniques.

Attention : il est corrosif ; il attaque les métaux et nécessite une protection lors de l’application (gants, vêtements enveloppants).

En pratique, vous commencerez par percer une série de trous du côté extérieur, à 10-15 cm au-dessus du sol et en respectant un écartement de 15 cm environ.

Ces trous sont légèrement inclinés vers le bas selon un angle de 15° environ et mesurent les 2/3 de l’épaisseur du mur.

Ils sont ensuite garnis de pipes puis d’entonnoirs dans lesquels est versé le produit, dosé en fonction de l’épaisseur du mur.

Traitement par gravité

Traitement par gravité

Après écoulement, les pipes sont enlevées ; les trous sont rebouchées.

Il faut plusieurs jours voire quelques semaines pour que la barrière étanche remplisse complètement son rôle ; et il faut attendre de 6 à 12 mois pour que le mur soit asséché.

Durant toute cette période, le côté intérieur du mur sera laissé libre de tout revêtement (peinture étanche, papier peint ou autre).

Si le mur mesure plus de 40 cm d’épaisseur, le traitement sera également effectué par l’intérieur, en perçant les trous en quiconque par rapport aux précédents.

Pour des murs en pierre, ne traitez que les joints. S’ils sont hétérogènes, en pisé par exemple, ou s’il s’agit de double cloison, consultez une entreprise spécialisée.

Traitement par assécheurs

Le traitement par assécheurs est une technique simple qui n’utilise pas de produit chimique.

Elle consiste à mettre en place des drains, en terre cuite ou en PVC. Ces drains permettent l’évaporation de l’humidité contenue dans le mur.

Différentes longueurs de drains permettent de les adapter à toutes les épaisseurs de murs.

Cette technique nécessite un contrôle annuel pour vérifier l’état des assécheurs et s’ils ne sont pas obstrués. Ils sont à éviter en zone inondable et peuvent créer des ponts thermiques à l’intérieur du logement si les murs ne sont pas correctement isolés.

Traitement par assécheurs

Traitement par assécheurs

Réalisation d’un drainage

Ce qu’il faut faire avant le drainage

Pour arrêter les infiltrations ou les remontées capillaires au travers des murs en sous-sol, la solution idéale est le drainage.

Il faudra pour cela dégager tout autour des murs des fondations jusqu’au socle. A la pelle et à la pioche, c’est là un travail fastidieux et long. Il y a toujours la possibilité de louer une minipelleteuse très facile d’emploi et à un prix relativement raisonnable.

En tout état de cause, les murs extérieurs une fois entièrement dégagés jusqu’à la semelle, devront être parfaitement nettoyés et débarrassés de toute terre. Utiliser pour cela un nettoyeur haute pression.

Laisser sécher quelques jours puis enduire le mur d’un produit bitumineux ou d’un enduit caoutchouté (latex). Appliquer le produit choisi au rouleau en 2 couches croisées successives en veillant à bien laisser sécher la première.

Procédé

Le drainage est une technique qui consiste à collecter les eaux d’infiltrations et les eaux “naturelles” (source) avant qu’elles ne pénètrent dans les murs en sous-sol ou qu’elles ne stagnent en périphérie de ces derniers pour les diriger vers un point d’évacuation (tout-à-l’égout ou puits perdu).

Un drainage est constitué d’un drain (tuyau en PVC percé de petits trous) et d’un système de filtre composé par des couches d’agrégats de différentes granulométries, visant à empêcher que des éléments solides (boue, sable très fin) ne viennent boucher le drain.

Le drain sera posé sur un socle de béton (hydrofuge de préférence) un peu en dessous du socle de fondation.

La pente à respecter sera de 1 cm par mètre.

Entre le point de collecte le plus haut et le point le plus bas, le drain pourra et devra descendre plus bas que le socle de fondation.

Ajouter un commentaire