Comment régler le ralenti

Lorsqu’on n’appuie plus sur la pédale d’accélérateur, le moteur étant chaud, le régime ne doit pas descendre en-dessous d’une limite ; à partir de laquelle il cale : c’est le régime de ralenti.

Si celui-ci ne peut être maintenu, 2 causes sont à envisager :

  • le gicleur de ralenti est bouché
  • le ralenti doit être à nouveau réglé

Le débouchage d’un gicleur de ralenti

Un gicleur de ralenti

Un gicleur de ralenti

Le carburateur d’une voiture comprend plusieurs gicleurs (au minimum 2) :

  • gicleur de ralenti
  • gicleur de marche

Ils se présentent généralement sous la forme d’une grosse vis fendue creuse. Le gicleur de ralenti est presque toujours situé latéralement sur le haut du carburateur, et peut être dévissé de l’extérieur.

Ceci étant fait, l’idéal est de pouvoir déboucher le gicleur avec de l’air comprimé. A défaut, soufflez dedans à l’aide d’une pompe à vélo dotée de son raccord.

Attention : Ne cherchez jamais à le déboucher avec une aiguille ou un fil de fer ou de laiton : vous risqueriez de fausser son calibrage.

Le réglage du ralenti

Si ce n’est pas le gicleur qui est bouché, il faut régler le ralenti.

Cette opération est, en principe, du ressort du professionnel qui, après réglage conforme aux normes anti-pollution, doit apposer un bouchon d’inviolabilité sur la vis de richesse pour empêcher qu’on ne “touche” aux réglages.

Cette opération s’accompagne de la délivrance d’un certificat pouvant être exigé en cas de contrôle de police.

Exceptionnellement, vous pouvez cependant procéder au réglage du ralenti à condition de n’y voir qu’un moyen de dépannage; la carburation devant ensuite être revue par un professionnel dans les plus brefs délais.

Le réglage du carburateur au ralenti demande une richesse donnée pour un régime de rotation déterminée par le constructeur.

Ces 2 paramètres indépendants l’un de l’autre sont commandés par des vis bien distinctes.

Réglage du ralenti

Réglage du ralenti

La méthode de réglage doit donc prendre en compte successivement et alternativement chacun des 2 paramètres jusqu’à ce qu’ils se superposent parfaitement :

  • Agir sur la vis de volume ou la vis de buttée de papillon, pour amener le moteur à la vitesse de rotation préconisée
  • Desserrer la vis de richesse en observant le sens de variation de la vitesse de rotation

Si la vitesse augmente, continuez à desserrer jusqu’au moment où le sens de variation s’inversera et resserrez alors légèrement la vis de richesse.

Si la vitesse diminue, inversez le sens de rotation sur la vis.

Resserrer alors la vis de réglage de la vitesse pour ramener le moteur à la vitesse de rotation demandée

Rectifier si nécessaire la richesse puis la vitesse puis agir ainsi jusqu’au moment où l’action sur la vis de richesse n’augmente plus la vitesse de rotation.

Il est impératif d’effectuer ces réglages sur un moteur en ordre de marche à sa température normale de fonctionnement (huile à 80° C) et starter coupé.

Ajouter un commentaire