3 techniques pratiques pour protéger les cultures des oiseaux

Les oiseaux peuvent commettre des gros dégâts dans un jardin. Les étourneaux, les mésanges et bien d’autres volatiles sont capables de piquer plusieurs prunes ou poires en une seule minute. Voici les 3 techniques très pratiques afin de protéger vos cultures de ces oiseaux destructeurs.

Les techniques sonores

Recevez conseils, astuces et nouveaux articles par email!

Un fusil de chasse

Un fusil de chasse

Les fusils

Dans certaines exploitations agricoles comme au Bassin parisien, des ouvriers agricoles arpentent les champs pendant des journées entières en tirant de temps en temps des coups de fusil en l’air, lorsqu’ils aperçoivent des bandes d’oiseaux.

Il existe dans ce domaine de véritables gadgets, en Allemagne en autres où un petit revolver à barillet à 6 coups rend de grands services.

Les lance-fusées spéciaux

Les agriculteurs utilisent aussi pour effrayer des oiseaux, des lance-fusées spéciaux, susceptibles d’envoyer des capsules à 50 ou 70 m de hauteur où elles explosent.

Ils emploient aussi des détonateurs fonctionnant au carbure de calcium et faisant exploser, toutes les 4 ou 3 minutes, de petites charges d’acétylène.

Les haut-parleurs puissants

Il existe une autre technique sonore de lutte contre les oiseaux, la diffusion, au moyen de haut-parleurs puissants, des cris de détresse d’oiseaux préalablement enregistrés sur une bande magnétique. Ces cris d’effroi provoquent l’envol et la fuite des oiseaux auxquels ils sont destinés.

Sur certains aérodromes, cette pratique est répétée quotidiennement.

Les moyens visuels

Il existe bien sûr des moyens visuels de lutte contre les oiseaux.

Le filet de capture d'oiseaux

Le filet de capture d’oiseaux

Les éperviers

L’épouvantail de grand-papa, très peu efficace (puisqu’il sert souvent de perchoir) est de moins en moins employé dans les champs et les jardins.

Mais il est remplacé de nos jours par des éperviers en matière plastique suspendus à des ballons captifs gonflés à l’hydrogène et de promenant à 10 ou 15 m d’altitude. De telles silhouettes mouvantes peuvent aussi être accrochées à une potence ou mieux à une perche flexible, à 4 m environ au-dessus du sol.

Vous pourrez vous lancer facilement dans une telle pratique. Avec la peinture, vous tacherez d’imiter le mieux possible l’allure méchante des rapaces dont les petits oiseaux ont toujours une peur bleue.

La bouteille en plastique

Une autre astuce également facile à réaliser ; il suffit de piquer, dans la partie inférieure de quelques bouteilles d’eau minérale en plastique, des plumes de pigeon. Ces récipients attachés à des fils de nylon, se mettront à tourbillonner au-dessus de vos salades d’une façon très salutaire.

Les cultures en cage

Les oiseaux ne se pénètrent jamais dans une serre. Donc, pourquoi ne pas placer vos délicates cultures dans un endroit pareillement fermé? Vos tout nouveaux semis pourront être recouverts.

La protection des semis

La protection des semis

Les fibres synthétiques

Afin que vos plantes ne manquent de lumière, vous devez faire appel aux fibres synthétiques.

On les commercialise sous forme de filets comme le Netlon par exemple. Ce matériel est principalement destiné, en largeur de 2 m, à protéger les plants de Fraisiers.

Ces filets très légers seront pour vous très faciles à installer.

Les filets synthétiques

Il existe aussi des filets synthétiques d’une largeur de 5 m pour protéger des arbres fruitiers ou des vignes.

Bien sûr, la pose de ces grandes dentelles vous réclamera un assez gros travail: implantation de mats plus hauts que les arbres et régulièrement espacés, pose de ficelles bien tendues, etc.

Les oiseaux, en tout cas, n’oseront pas s’aventurer au travers de ces filets.

Ajouter un commentaire