Comment revêtir un mur avec des tissus

Le tissu est l’un des matériaux principaux pour revêtir un mur en mauvais état, sans obliger à un travail de réparation trop minutieux.

Mais avant de commencer le travail, il faut :

  • choisir le tissu
  • avoir les outils nécessaires
  • prendre les mesures du mur
  • préparer les murs
  • préparer le tissu
  • enfin, poser le tissu

Choix d’un tissu

Un tissu en coton à motifs

Un tissu en coton à motifs

Il existe une très grande variété de tissus tels que : soie, velours, taffetas, reps, toile de jute, étoffe de laine… Il est très difficile de donner là aussi des règles précises sur le choix de telle ou telle variété. Tout est fonction du style que l’on veut donner à la pièce et donc du mobilier que l’on désire y installer.

Ci-dessous quelques exemples de tissus qui s’accordent avec le style des diverses époques :

  • style Louis XV : soieries à fleurs, satin
  • style Louis XVI : soieries, velours, toiles imprimées
  • style Napoléon III : soieries, toiles imprimées
  • style 1900 : soieries, toiles, velours
  • style moderne : toile, coton, reps

Il faut noter aussi que l’étoffe des rideaux devra être assortie à celle qui recouvre les murs.

Outils nécessaires

Pour la pose du tissu seul, il est nécessaire d’avoir :

Un pistolet cloueur

Un pistolet cloueur

  • des ciseaux
  • du fil de même couleur que le tissu
  • un pistolet cloueur (avec recharge d’agrafes) : cet appareil très pratique remplace avantageusement le marteau et les pointes de tapissier.

Pour la finition, il faut soit :

  • un galon autocollant (qui se trouve dans toutes les teintes)
  • des baguettes de bois.

Si l’on emploie des baguettes en finition, il faut prévoir en plus comme matériel :

  • un marteau de tapissier
  • des pointes sans tête ou éventuellement des pointes spéciales pour le béton
  • une boîte à onglets et une scie (pour la découpe des baguettes).

Mesures

Prenons comme exemple ,une pièce de 3 m x 5 m ayant une hauteur sous plafond de 2,50 m  à tapisser avec un tissu uni de 1,40 de large. Ce qu’il faut savoir :

  • les dimensions des panneaux à tapisser (largeur)
  • le nombre de lés nécessaires
  • le métrage en 1,40 de large

Dimensions des panneaux à tapisser

Il faut :

  • deux panneaux de 5 m
  • un panneau de 2 m (porte de 1 m de large) plus le dessus de la porte
  • un panneau de 3 m (fenêtre de 2 m de large à 1 m du plancher)

Nombre de lés nécessaires

Il faut savoir : la hauteur des lés et le nombre de lés

Hauteur des lés

Il faut savoir la hauteur :

  • sur les panneaux de 5 m : 2,50 m + 0,03 x 2 = 2,56 m
  • sur le panneau de 2 m : 2,50 m + 0,03 x 2 = 2,56 m
  • sur le panneau de 1 m : 1 m + 0,02 x 2 = 1,06 m

Nombre de lés

A savoir, le nombre de lés sur :

  • panneaux de 5 m : 5 : (1,40 – 2 x 0,03) ~ 3,6 m = 4 m
  • panneaux de 2 m : 2 : (1,40 – 2 x 0,03) ~ 1,5 m = 2 m
  • panneaux de 1 m : 3 : (1,40 – 2 x 0,03) ~ 2,2 m = 3 m

Soit 10 lés de 2,56 de haut et 3 lés de 1,06 de haut, chaque lé ayant 1,40 m de large.

Métrage en 1,40 de large

Il faut : 2,56 x 10 + 3 x 1,06 = 28,70 ~ 30 mètres

Si le tissu est à motif, il faut compter environ 30% en plus pour tenir compte des raccords.

Préparation des murs

Il est nécessaire d’effectuer un travail de préparation qui restera cependant assez sommaire. Celui-ci consiste à :

  • laver les murs
  • retirer ou recoller l’ancien papier
  • enfin, reboucher les gros trous ou les trop grandes fentes

Toutes les surfaces à peindre devront être terminées avant la pose du tissu et exécutées dans la même teinte que le fond de ce dernier.

Préparation du tissu

Couper le tissu en différents lés, comme cela a été précisé dans le paragraphe “mesures”.

Préparer séparément les panneaux qui doivent recouvrir chaque mur en raccordant les lés qui les composent. Pour cela, il est préférable de les bâtir avant de les piquer à la machine avec un fil choisi dans le ton du tissu.

Il est nécessaire de repasser les coutures. Si l’on désire mettre une doublure, on la prépare aux mêmes dimensions e on la coud de la même façon.

Tous les panneaux étant préparés, on commence la pose.

Attention : Il faut absolument que tous les lés soient dans le même sens. Ceci est à vérifier pour tous les tissus. Même ceux qui n’ont pas de motifs ont cependant un sens.

Pose

La pose avec une agrafeuse

La pose du tissu avec une agrafeuse

La pose du tissu avec une agrafeuse

La pose directement sur le mur, réalisée avec la machine à agrafer, est de beaucoup la plus facile.

Dans ce cas, on commence par présenter le tissu, c’est-à-dire que l’on place le panneau en mettant quelques semences en haut, sans les enfoncer, on vérifie que l’ensemble tombe bien et on agrafe le haut. Ensuite, on fixe le bas et les côtés en tendant le plus possible et en répartissant régulièrement les agrafes tous les 5 à 10 cm.

La pose sur baguette

Le processus est le même, mais il faut alors préparer un cadre au ras du plafond. Un molleton pourra être tendu sur ce cadre, il aura l’avantage d’insonoriser la pièce tout en donnant une meilleure tenue au tissu. Cette manière de procéder est à la fois plus longue et plus chère car il faut en plus acheter un molleton et faire son cadre. Par contre, une pièce ainsi réalisée sera plus finie et surtout moins bruyante.

Les angles

Dans les angles, on utilise le carton à anglaiser. Celui-ci est, comme son nom l’indique, fait d’une bande de carton fort clouée à la fois sur la surface du tissu qui aboutit à l’angle et sur l’envers de celui qui va recouvrir le panneau suivant. On continue alors le travail comme précédemment.

La symétrie

Il est indispensable que les coutures du tissu soient symétriques par rapport à l’axe du mur et d’autre part aux ouvertures (portes ou fenêtres). Il faut se rappeler que les coutures sont toujours visibles et doivent donc être bien situées.

Un commentaire

Ajouter un commentaire