Comment tresser des pailles

De toutes les utilisations de la paille de papier, le tressage est la plus complexe, mais la plus intéressante. On peut utiliser les pailles soit par collage (on les découpe à la longueur voulue et les colle sur un croquis établi au préalable pour lui donner du relief), soit par enfilage (on peut assembler des pailles, entières ou par fragments pour construire des structures basées sur les formes géométriques : triangles, pentagones, etc). C’est le point de départ d’une multitude de mobiles ou stables décoratifs.

Le principe du tressage

Travail autour d'une monture

Travail autour d’une monture

Les pailles sont assemblées en faisceau, puis montées par passage de l’une au dessus de deux suivantes. Il convient de noter que le nombre de côtés obtenus sera égal au nombre de pailles mises en oeuvre moins une.

Ainsi pour obtenir une colonne carrée il faut partir de 5 pailles, pour obtenir une section pentagonale on doit démarrer avec 6 pailles, etc.

Le travail autour d’une monture est la solution la plus simple, un tressage monté autour d’un corps central :

  • prenez 5 pailles dans la main gauche et un élastique dans la main droite
  • serrez vos 5 pailles dans l’élastique à environ 2 cm de l’extrémité
  • posez un second élastique à 5 cm de là. Vos élastiques doivent maintenir les pailles solidement mais sans les écraser. A défaut d’élastique, vous pouvez employer un fil ou un cordonnet
  • écartez les pailles en faisceau et tenez-les dans la main gauche, l’extrémité nouée étant pointée vers le haut
  • passez alors l’une des pailles sur les 2 suivantes. La partie verticale vous servant de monture, le démarrage le long de ce point fixe est facile. Le travail se fait en remontant vers la droite, c’est-à-dire en sens inverse des aiguilles d’une montre
  • cette première paille étant couchée contre la monture, tournez l’ensemble d’un quart de tour, cette fois-ci dans le sens des aiguilles d’une montre, pour amener devant vous la dernière paille sur laquelle vous veniez de passer
  • repliez à nouveau cette paille sur les 2 suivantes en la positionnant contre le pivot central, comme vous l’avez fait la première fois
  • tournez à nouveau d’un quart de tour et passez la paille qui se présente sur les 2 suivantes et ainsi de suite

Votre carré est fermé. Vous continuez le mouvement autour de la monture : c’est un excellent exercice qui permet de bien comprendre le mécanisme de la technique.

Ceci dit, le tissage que vous obtiendrez montera comme une colonne bien droite. Ce qui est amusant c’est de pouvoir passer à un autre stade du tressage pour obtenir des formes modelées.

Le travail libre

L’objectif est de pouvoir travailler sans le secours d’un gabarit et obtenir ces formes “sculptées” auxquelles nous venons de faire allusion. La technique est la même que précédemment mais vous devez “contrôler la forme”.

Au départ : attacher les pailles en un seul point à 2 cm de l’extrémité. Commencez à dresser tout de suite autour de cette petite monture, tout comme vous l’avez fait dans le premier cas.

N’essayez pas une forme bien définie, exercez-vous plutôt à monter tout droit, puis apprenez à élargir et à rétrécir.

Pour élargir

Pour élargir

Pour élargir

Prenez votre paille dans la main droite, passez-la sous la paille qui est à votre droite comme si vous vouliez continuer le tressage normal et remontez-la, non plus en la croisant au-dessus des 2 suivantes comme dans le mouvement de tressage habituel mais faites-la passer au-dessus de la première seulement et couchez-la le long de la seconde.

Tirez cette seconde paille vers vous, sous la première, avant de la faire passer au-dessus pour la placer également à côté de la paille suivante. En continuant à tourner régulièrement de cette façon vous obtenez une forme qui va en s’évasant tout en progressant en hauteur.

Pour rétrécir

On reprend le principe classique du tressage en faisant passer la paille qui travaille sur les 2 suivantes, mais en la croisant nettement vers l’intérieur de la seconde paille.

Attention : cependant, ne la poussez pas trop vers l’intérieur pour tenter de mener plus rapidement une diminution de la largeur. Vous n’obtiendrez vraisemblablement qu’un travail trop relâché, l’effet serait gâché et la solidité du travail compromise.

Des lanternes en paille

Des lanternes en paille

Un commentaire

Ajouter un commentaire