Comment utiliser les clés à ouverture fixe

Dans une voiture, comme dans toute machine, les pièces constituant les différents organes de l’ensemble sont rendues solidaires par un certain nombre de liaisons fixes ou articulées. Dans les deux cas, vis, boulons et écrous jouent un grand rôle, d’où l’importance des clés à ouverture fixe. Comment donc utiliser ces clés?

Les clés plates

Une clé à fourches

Une clé à fourches

Ouvertes à chaque extrémité et comprenant de ce fait 2 fourches, elles combinent souvent 2 dimensions (par exemple 12 x 13). Ces chiffres indiquent la distance séparant les plats opposés des écrous et, non le diamètre de ceux-ci.

En règle générale, la fourche forme un angle de 15° par rapport au manche, ce qui assure un meilleur débattement dans les endroits où l’espace est limité, permettant ainsi de retourner la clé.

Pour une utilisation correcte, servez-vous de la paume de la main comme appui, en gardant celle-ci ouverte. Ne frappez pas avec un marteau sur une clé, sauf si c’est une clé à choc.

N’utilisez jamais un tube en guise de rallonge, surtout pour serrer. En effet, l’effort est trop multiplié et vous ne pouvez pas “doser” le couple de serrage.

Les clés fermées

Les clés fermées sont aussi appelées “clés à œil”. Sur ce type de clé, la fourche est remplacée par un œil fermé qui entoure la tête du boulon ou l’écrou. On la préfère à la clé plate lorsque l’effort est à effectuer est important car elle ne peut pas échapper.

De plus, la plupart des clés à œil ont une empreinte à 12 pans, très pratique lorsque la place est limitée. Elles sont droites ou contre-coudées, ce qui procure un dégagement pour les mains et ménage les articulations.

Les clés mixtes

Moitié clé à fourche, moitié clé polygonale, elles permettent de limiter la panoplie de clés et font gagner du temps. L’extrémité fermée sert à décoller et bloquer l’écrou, tandis que l’extrémité ouverte permet un dressage rapide.

Les clés à tuyauter

Une clé à tuyauter

Une clé à tuyauter

Intermédiaire entre la clé à fourches et celle à l’œil, c’est une clé polygonale dans laquelle une ouverture a été pratiquée. Grâce à cela, elle peut être engagée sur un tuyau de façon à agir sur un raccord en forme d’écrou.

On l’utilise pour serrer ou desserrer le raccord de tubulures d’essence, d’huile, d’air comprimé, etc.

Les clés en tube

Improprement appelées souvent clés “à tubes”, elles sont usinées à partir de tubes de section polygonale à 6 pans. L’une des extrémités en est généralement recourbée à 90°, formant ainsi une pipe.

Les 2 extrémités ont alors la même dimension. Il existe aussi des clés en tube droites, percées d’un trou pour le passage d’une broche ; les extrémités ont alors une dimension différente.

Les clés à pipe

Proches des clés en tube à pipe, elles en ont la forme coudée, mais sont fabriquées dans la barre, usinées à chaque extrémité pour former une empreinte 6 ou 12 pans.

Pour permettre le passage d’une tige filetée, certaines clés à pipe ont leur petit côté percé. Ce trou peut être également utilisé pour le passage d’une broche qui permet de multiplier l’effort nécessaire à un desserrage avec la douille droite de la clé.

Les clés à douilles

On désigne ainsi une panoplie de douilles amovibles pouvant être associées à différents accessoires facilitant leur utilisation. Commercialisées généralement en coffret,  ce sont les clés qui apportent le plus de confort et de rapidité d’intervention.

Les principaux accessoires sont :

  • le manche en T coulissant
  • le vilebrequin
  • le manche à cliquet
  • le cardan

Combinés avec différentes rallonges ou manche coudés, ces jeux de douilles effacent les difficultés d’accès aux boulons et écrous.

Dans les coffrets très complets, on trouve des douilles spéciales pour bougies à associer aux poignées et rallonges appropriées, ainsi que des douilles à embouts tournevis.

Les clés mâles

Trousseau de clés "Allen"

Trousseau de clés “Allen”

Elles sont destinées aux vis à tête creuse. Elles se présentent sous la forme de barres carrées ou hexagonales. Elles ont généralement la forme “pipe”. Les plus petites sont présentées comme un jeu de cales ou réunies par un anneau (comme un jeu de clés de verrou).

Les clés mâles à 6 pans  sont aussi appelées clés “Allen”.

Les clés dynamométriques

Les clés dynamométriques comprennent un manche à poignée, recevant à son extrémité la douille correspondant au boulon ou à l’écrou à travailler.

On trouve 3 modèles de clés dynamométriques :

  • à lecture directe
  • à déclenchement
  • à déclenchement et réarmement automatiques

A lecture directe

Sans dispositif de déclenchement, un secteur gradué (pouvant se déplacer sur la clé) indique le couple atteint sous l’effort au moyen d’un bras mobile. On ne doit pas quitter des yeux le secteur lors du serrage.

A déclenchement

Ces clés se caractérisent par le déclenchement automatique d’un basculeur quand le couple est atteint ; ce déclenchement est à la fois visuel, sensitif et auditif. Le réarmement de la clé se fait manuellement.

A déclenchement et réarmement

Lorsque le couple est atteint, le basculeur se déclenche automatiquement. Dès que l’on relâche l’effort sur la poignée, le réarmement s’effectue.

Un commentaire

Ajouter un commentaire