Comment faire son propre jardin potager

Avoir son propre potager permet de retrouver le plaisir des légumes frais et délicieux à la fois, de manger sainement et de faire quelques économies sur ses achats.

Que l’on dispose d’un grand terrain ou d’un espace limité, il est toujours possible de cultiver ses plantes potagères.

Un jardin potager

Un jardin potager

Comment choisir l’emplacement du potager ?

Recevez conseils, astuces et nouveaux articles par email!

Pour avoir de belles plantes potagères, il faut que l’emplacement du potager soit bien comme celui d’une piscine. Il est donc important que le potager soit bien aéré, bien exposé au soleil car les rayons de soleil favorisent la maturité des plantes et légumes.

Conseils :

  • Choisir la partie du jardin qui reçoit plus de soleil tout au long de la journée
  • Éviter un emplacement dans une cuvette où l’eau stagne

Concernant la taille du potager, la surface dépend :

  • du temps voulu à consacrer
  • de l’importance du potager
  • de la disponibilité en surface
  • des moyens de production

Comment choisir ses plantes potagères ?

Il existe différents types de plantes potagères :

  • les plantes aromatiques : celles qui parfument les plats et les salades
  • les plantes vivaces telles que l’artichaut, l’asperge
  • les petits fruits classiques comme la fraise, la framboise, …

Les variétés résistantes et adaptées à votre région est recommandée. Mais les plus simples à cultiver sont, par exemple, les tomates, les salades, les aubergines, les radis et aussi les fraisiers.

Pour créer un potager, il existe des interactions entre les différentes plantes de telle sorte que certaines associations positives stimulent la croissance des plantes ou les protègent contre ses nombreux ennemis.

Comment préparer le sol ?

Pour obtenir une bonne récolte, il faut travailler le sol car les plantes potagères exigent un endroit fertile et bien drainé. C’est après seulement qu’on peut commencer les semis et les plantations.

Les étapes de la préparation du sol :

  • désherber : enlever les mauvais herbes, les pierres, …
  • labourer légèrement la terre : retourner la terre pour aérer le sol
  • ajouter du fumier : pour enrichir le sol de matière organique
  • apporter de l’engrais : choisir un engrais biologique de préférence
  • ratisser le sol

Une fois ce travail terminé, on peut procéder :

  • aux semis : mise de graines en terre pour qu’elles germent et se développent
  • aux plantations : implanter en pleine terre les jeunes plants des futurs légumes

Ajouter un commentaire