Comment réaliser une banquette canapé-rangement

Les matelas et coussins de mousse de polyuréthane permettent de réaliser des sièges et des banquettes. La réalisation que nous vous proposons a un double usage : banquette confortable et décorative, mais aussi rangement appréciable.

Nous avons choisi les dimensions correspondant à un matelas de mousse standard de 0,70 m x 1,90 m x 0,18 m. Le support que nous allons confectionner est conçu comme une estrade dont la face avant recèle 2 vastes tiroirs.

Il faut prévoir un léger retrait par rapport aux dimensions du matelas pour éviter de voir les angles de l’estrade. Donc considérez que 1,88 m x 0,69 m, pour une hauteur de 20 cm est tout à fait convenable.

Autre détail important : comme les 2 tiroirs vont constituer la face avant, il est nécessaire de soutenir le plateau qui n’est cloué que sur 3 côtés; aussi une double entretoise au centre n’est pas utile.

Un modèle de canapé-rangement

Un modèle de canapé-rangement

Les matériaux

Tout le bâti est constitué de panneaux de particules de 19 mm ; ce matériau est suffisamment raide pour être porteur. A noter que la mousse de polyuréthane répartit très bien le poids de ceux qui y prennent place, ce qui évite nettement la pression sur un seul point.

Les tiroirs sont en contreplaqué de 10 mm, 3 plis, de qualité ordinaire.

Nous avons besoin de 3 longueurs de 2 m de tasseau 20 x 20 mm pour les glissières (on peut également envisager l’achat de glissières plastiques) et 3 longueurs de tasseau 10 x 10 mm pour mettre sur le dessus du socle, afin d’éviter le glissement du matelas (facultatif, on peut coller des bandes Velcro, solution meilleure encore).

Enfin, nous allons habillés les façades de tiroirs et les côtés de ce socle en contreplaqué décoratif. Nous pouvons opter pour :

  • un habillement de tissus
  • de moquette collée
  • de papier peint
  • d’adhésif
  • de stratifié, …

Complétez le matériel nécessaire par de la colle vinylique, et si vous envisagez un replacage, de colle “contact” au néoprène.

Les pointes seront de 60 mm, à tête, torsadées pour avoir une bonne tenue dans le panneau de particules. Pour les contreplaqués, des pointes “tête homme” de 40 m m seront suffisantes. Quelques vis de 25 mm et 40 mm sont utiles pour la fixation des glissières. Celles de 25 mm pour les côtés des tiroirs, celles de 40 mm pour le bâti.

Le débitage

Il vous faut :

  • en particules 19 mm : 1 plateau de 0,69 m x 1,88 m
  • 1 fond de 1,84 m x 0,18 m
  • 2 côtés et 1 ou 2 entretoises de 0,66 m x 0,18 m

La dimension des tiroirs est fonction de l’écartement des entretoises du centre, compte tenu de l’épaisseur des glissières latérales.

Si nous considérons qu’une seule entretoise suffit (19 mm d’épaisseur ) et si nous comptons 2 épaisseurs de glissières par tiroir (20 mm + 20 mm = 40 mm), nous considérons que le volume libre de chaque côté de l’entretoise doit être amputé de 40 mm, ce qui donne 0,89 m.

Donc le débitage des tiroirs se répartit ainsi :

  • en contreplaqué de 10 mm : de façades de 0,94 x 0,20 m
  • 4 côtés latéraux : 0,66 m x 0,17 m
  • 2 côtés fond : 0,89 m x 0,17 m
  • 2 fonçures : 0,90 m x 0,66 m

Le montage sans problème

Le bâti

Le bâti sera assemblé par cloutage. Le panneau dessus venant reposer sur les côtés dont les chants ont été préalablement encollés (colle vinylique assez abondante pour compenser la porosité du matériau).

L’équerrage sera automatiquement bon si, lors du débitage, le tracé a été correct (les magasins de “bois-détail” ont des scies à panneaux qui découpent les matériaux selon un équerrage rigoureux).

Si vous travaillez au sol, ce qui est le plus pratique dans la mesure où l’on n’a pas toujours un atelier à sa disposition et un établi, vous pouvez surélever un peu avec des cales de bois les coins du bâti, ce qui permet de les clouer en les faisant joindre parfaitement n’étant pas en appui sur le sol.

L’emplacement de l’entretoise sera repéré avec précision à l’équerre. Mais il est recommandé d’attendre, pour la fixer, d’avoir placé les glissières des tiroirs que vous collez et vissez (vis de 40 mm).

Percez des avant-trous dans le tasseau avant de visser et surtout fraisez les têtes de ces mêmes vis pour éviter par la suite tout accrochage préjudiciable à la manœuvre des tiroirs.

Le bâti est terminé.

Un autre modèle de canapé-rangement

Un autre modèle de canapé-rangement

Les tiroirs

Les tiroirs seront assemblés de la même manière avec, toutefois, des pointes “tête homme” de 40 mm. Comme vous êtes appelé à clouer sur chant le contreplaqué de 10 mm, faites un trait au crayon pour ne pas clouer à côté, et chassez les têtes des clous au chasse-pointe.

Nous vous conseillons de mettre le côté-fond du tiroir en retrait de 15 ou 20 mm, car vous pouvez être appelé à ajuster ces mêmes tiroirs par la suite, donc de les raboter légèrement en profondeur. Par ce moyen, vous ne risquez pas d’accrocher une tête de clou.

Les glissières seront placées sur les côtés ; les tasseaux seront bien enduit de colle, puis vissés depuis l’intérieur du tiroir avec 4 vis de 25 mm par tasseau.

Percez des avant-trous très inférieurs au diamètre des vis, mais fraisez les têtes. Si vous craignez pour la tenue des vis dans le contreplaqué de 10 mm, vous pouvez éviter le fraisage en plaçant des cuvettes spéciales qui augmentent la surface portante des têtes de vis.

Les façades des tiroirs

Les façades des tiroirs seront mises en place en dernier. En effet, elles doivent recouvrir l’ensemble de la façade, donc déborder pour cacher à la fois les chants du bâti, les coupes des tasseaux et, bien entendu, les tiroirs.

Il est recommandé de les fixer lorsque les tiroirs auront été bien coulissés. Vous pourrez compenser ainsi un léger défaut de niveau qui peut se révéler si les glissières ne sont pas placées avec une précision absolue. La façade viendra masquer ces erreurs.

Il importe qu’elle soit parfaitement à sa place, comme s’il s’agissait de la façade d’une estrade pleine.

Quelques conseils complémentaires

Vous pourrez renforcer les fonds de tiroirs par des quarts de rond de 10 ou 20 mm, collés-cloués dans les angles :

  • Si vous êtes appelé à poser votre bâti sur une moquette, il est possible que la façade du tiroir “accroche” un peu. Vous pouvez aisément compenser cet inconvénient en plaçant des dômes du silence en 4 ou 6 points bâti
  • Si, au début, les glissières ne sont pas parfaitement rodées, vous pouvez enduire de cire dure les surfaces de frottement.

Ajouter un commentaire