Comment construire une maison de petits oiseaux

La nature pourvoit bien sûr à l’essentiel de leurs besoins, mais il est des moments où la faim peut décimer nombre d’entre eux. Dans un monde où les insecticides croissants ont détruit bon nombre d’oiseaux, c’est presque un devoir civique que de s’occuper d’eux.

A défaut de faire repousser d’un coup de baguette magique nombre de buissons, de haies qui dans trop de régions ont disparu, chassées par les grandes surfaces à cultiver d’un seul tenant, vous pouvez avec des moyens modestes aider les oiseaux à passer l’hiver.

Construisez des abris, chacun peut l’édifier à sa fantaisie et les idées ne vous manquent pas.

La maisonnette d'oiseaux

La maisonnette d’oiseaux

La maisonnette se compose essentiellement d’un caisson en bois recouvert de ces rondins ; elle est coiffée d’un petit toit habillé de tuiles en bois découpé et elle est ornée d’une cheminée symbolique et décorative. Posée sur un socle lui-même solidaire d’un tronc d’arbre qui l’isole du sol et met les occupants à l’abri des chats, elle comporte des ouvertures par lesquelles les petits oiseaux peuvent certes entrer facilement, mais qui servent également au passage des graines et autres nourritures.

A l’extérieur et au-dessous de l’abri, 2 anneaux permettent d’accrocher des épis de maïs, des tournesols, etc.

Les matériaux

Il vous faut :

  • contreplaqué de 10 mm un panneau de 150 x 120 cm
  • contreplaqué de 15 mm un panneau de 60 x 40 cm
  • tasseau de 10 x 10 mm 2 fois 80 cm
  • des rondins de bois d’environ 40 à 45 mm de diamètre
  • des clous “tête homme” et des clous à tête plate
  • du carbonyl ou un fongicide
  • colle à bois
  • 2 longueurs de fil de nylon (fil à pêche ou autre, environ 1 m)
  • 2 anneaux de 3 cm de diamètre
  • une scie égoïne, une scie à bois ainsi qu’un marteau

Une précaution : dans la mesure où votre maisonnette est, par sa fonction même, destinée à être exposée aux intempéries, choisissez de préférence vos contreplaqués en qualité extérieure dite “contreplaqué marine”.

Des rondins de bois

Des rondins de bois

Certes, il sera recouvert par un décor en rondins qui le protégera mais, au niveau de la toiture surtout, les ruissellements peuvent pénétrer le bois et l’altérer à la longue.

Le débit

Dans votre contreplaqué de 10 mm, vous débiterez les éléments suivants :

A – découpez 2 carrées de 35 x 35 cm. Dans chacun d’eux, abattez sur 2 angles des triangles aux cotes donnés et pratiquez une ouverture de 14 x 14 cm : elle fera office de fenêtre sur le côté de la maison.

B – découpez 2 rectangles de 63 x 23 cm.  Dans chacun d’eux, découpez une ouverture de 33 x 10 cm centrée en largeur au milieu du panneau.

C – découpez un rectangle de 65 x 35 cm. Il sert de fond, ou si vous préférez de sol à la maison

D – découpez 2 rectangles de 80 x 36 cm : ils seront utilisés pour construire les 2 pentes du toit

F et G – enfin, découpez la cheminée soit 2 fois l’élément F et 2 fois l’élément G. Les côtés F sont évidés en triangle pour s’adapter au faîtage

E – il vous reste à débiter les “tuiles”. Tracez-les méthodiquement et débitez-les dans le reste de votre contreplaqué. Il vous en faudra en principe 180 de 10 x 4,5 cm, avec une extrémité arrondie

La construction

Ces éléments étant préparés, vous pouvez commencer le montage de l’ossature de votre maisonnette.

  • Vous assemblez en collé-cloué avec des clous “tête homme”, les petites façades des côtés A sur les chants des côtés longs B
  • Posez ensuite votre fond C sur les chants de A et B
  • Présentez ensuite les panneaux de votre toiture de telle sorte qu’ils s’appliquent sur la pente du côté de la façade A
  • Tracez un repère sur l’un des panneaux pour déterminer la pente du biseau qu’il vous faudra pratiquer pour que les 2 pentes de votre toit s’adaptent parfaitement
  • Reportez cette mesure sur le second panneau et découpez l’arête, telle un chanfrein, sur toute la longueur en suivant le repère indiqué
  • Avant même de poser votre toiture, il est préférable de poser, en mettant vos panneaux à plat, vos tuiles. Vous avez intérêt à fixer sur le bord extérieur du toit un petit tasseau de 10 mm sur toute la longueur
  • Commencez par positionner, puis clouer la première rangée de tuiles, bord à bord, en commençant par le bas
  • Continuez ensuite la seconde rangée en observant une disposition en quinconce et en prévoyant un recouvrement de la seconde rangée sur la première sur une largeur de 3,5 cm
  • Terminez par une petite planchette droite que vous découperez dans les chutes de contreplaqué : elle aura 3,5 cm de largeur et sera découpée en biseau au niveau du faîtage
  • Pour terminer votre toiture, vous coupez 4 rives dans le contreplaqué de 15 mm

Vous assemblez alors les 2 pentes de votre toit sur les côtés A de la maisonnette et, pour en terminer avec l’ossature vous posez vos rives deux par deux sur les chants extérieurs de votre toiture en respectant la pente.

Construisez alors la petite cheminée. Elle ne pose pas de difficultés ; vous la surmontez de 2 petits rectangles en contreplaqué, superposés, pour donner un effet d’élargissement du conduit.

Le revêtement

Découpez ensuite tous vos rondins pour les diviser en 2 dans le sens de la longueur. Il est difficile de vous donner des cotes exactes car elles sont en fonction des bois que vous aurez à disposition. Vous pouvez bien entendu laisser libre cous à votre fantaisie.

Votre maison terminée, préparez le socle : il est fait d’un tronc d’arbre fortement ancré dans le sol et surmonté d’une plaque de bois de 20 x 30 débitée dans le contreplaqué de 15 mm.

Clouez-la solidement puis clouez également dessus, le sol de votre maisonnette. Les ouvertures des façades du côté sont suffisantes pour passer aisément votre main.

Fixez sous le socle les anneaux attachés par des fils de nylon ou du fil de fer fin galvanisé.

L’approvisionnement

Votre abri est terminé et mis dans un endroit calme et tranquille du jardin. Garnissez-le d’un peu de pailles. Reste à prévoir la nourriture de vos jeunes amis.

Gardez les déchets de graisse inutilisables, vous pouvez ajouter de la graisse de bœuf ou du saindoux dont les oiseaux sont friands. Mélangez-y des minuscules déchets de viande, des miettes de pain ou de biscottes finement cassées, éventuellement du chènevis, de l’avoine, du millet, …

N’oubliez pas non plus une petite coupelle avec de l’eau : elle n’est pas indispensable car les oiseaux trouvent au creux des feuilles ou des flaques de quoi s’abreuver ; et s’il gèle fort au dehors, il gèlera de même dans votre maisonnette ouverte à tous vents, mais en cette période avoisinant les zéro degré, il faut la renouveler 2 ou 3 fois par jour.

Surtout : ne vous approchez pas trop, tant que les oiseaux n’ont pas pris l’habitude de venir. Ils sont farouches, vous devez, avec patience et beaucoup de calme, les apprivoiser.

Vous aurez beaucoup de joie à voir moineau, chardonneret, mésange ou rouge-gorge, passer l’hiver à l’abri du besoin et chanter à nouveau au printemps dans votre jardin.

 

Ajouter un commentaire